Actualité / Édito B4

JEUDI 25 JUIN : le taux de scolarisation des élèves dans le département du Doubs est de 81%.  Les élèves ont été heureux de retrouver leur enseignant et leurs camarades, et les enseignants de retrouver tous leurs élèves. 

La météo permet de nombreuses activités en plein air qui doivent être privilégiées. les enfants ont besoin de se dépenser et de profiter des espaces disponibles:

« Avec le confinement, la sédentarité s’est aggravée chez les enfants.

 ( Ouest France, JUIN 2020, extrait)

« Les enfants étaient déjà trop sédentaires en France, mais cette « tendance lourde » s’est aggravée avec le confinement lié à l’épidémie de Covid-19, et risque de persister longtemps, s’alarme un médecin expert du sport sur la base d’une nouvelle étude. L’étude, faite avant et juste après le confinement, montre que les activités sédentaires prédominantes chez les jeunes de 6 à 18 ans (télé, Internet, jeux vidéos…) ont fortement progressé durant le confinement. Elles ont représenté 33,3 heures en moyenne par semaine contre 22,6 heures avant le confinement, soit une hausse de près de 50 %.

Pour éviter que cette sédentarité supplémentaire ne persiste au détriment de leur santé« il faut leur donner le plus possible d’accès pendant les 2 semaines d’école qui restent et pendant les grandes vacances à toutes les activités physiques et sportives », dit le professeur Jean-François Toussaint, directeur de l’IRMES (Institut de recherche Biomédicale et d’épidémiologie du Sport). »

A nous de jouer !

LUNDI 22 JUIN: La vie dans les écoles doit reprendre son cours tout en respectant les gestes barrière ainsi que la distanciation quand celle-ci est compatible avec le contexte matériel des locaux. 

Tous les enfants sont accueillis.

Il n’y a plus de télé-travail.

L’enseignement à la maison demeure sous la responsabilité des familles à qui l’enseignant peut remettre les travaux des élèves demandés dans le cadre de l’enseignement en présentiel. 

Bon courage à tous.

JEUDI 4 JUIN: Déconfinement et vie des écoles

Le déconfinement progressif se poursuit et l’école doit encore s’adapter. L’organisation de l’accueil, confiée aux Directrices et Directeurs s’avère pour une grand majorité d’écoles exigeante mais pertinente. Je remercie toutes celles et tous ceux qui, par leur engagement, ont permis aux élèves de retrouver le chemin de l’école.

Une drôle d’école, avec des drôles de contraintes et un parfum inhabituel de « chacun pour soi » imposé par la présence d’un virus envahissant et dangereux. Mais Ecole quand même.

Chacun a pu souligner le plaisir qu’il y a eu à se retrouver malgré les masques et les interdits. Le travail au sein de la classe a repris avec bienveillance et bon sens.

Nous venons d’organiser une rentrée plus sociale que pédagogique, qui vise surtout à aider les enfants à redevenir élèves et à consolider leurs acquis. Je souhaite attirer votre attention sur plusieurs points de vigilance:

  1.  Le scenario de cette rentrée inédite a été  élaboré dans chaque école, au vu du contexte spécifique qui lui est propre. Il s’agit d’accueillir les élèves dont les familles souhaitent ( ou n’ont pas professionnellement le choix) un retour à l’école, de les rassurer quant au protocole sanitaire qui s’impose à chacun, de la flexibilité de cette organisation et de notre professionnalisme. Les élèves seront de plus en plus nombreux à frapper à la porte de l’école.  Là encore, il faut trouver des modalités adaptées.
  2.  C’est bien l’école qui fixe ce cadre, en lien étroit avec les collectivités territoriales et l’Inspection. Ce cadre dépend du nombre d’élèves présents, sachant que chaque groupe accueilli dans un espace ne doit pas dépasser 15. C’est donc cet effectif qu’il convient d’évaluer , un peu de façon générique de façon à pouvoir commencer à imaginer la suite à donner.  Le protocole sanitaire s’impose quelque que soit l’effectif accueilli.
  3. Il est souhaitable que l’accueil, si les effectifs sont importants, puisse être partagé avec d’autres professionnels, avec d’autres intervenants identifiés par les collectivités territoriales, en suivant un calendrier choisi au vu des contraintes de chaque contexte.( (2S2C) Là aussi toute créativité, innovation, audace est la bienvenue. Les effectifs constatés imposent leur loi pour le rythme des accueils : accueil régulier possible, accueil à la semaine, à la demi-semaine…..La règle demeurant l’accueil en présentiel.
  4. Les élèves demeurant chez eux, doivent pouvoir compter sur un enseignement adapté, à distance selon les modalités autorisées par l’organisation de l’école. Là-aussi, pas de zèle excessif, menaçant la santé de l’enseignant et la vie quotidienne des familles.  Les activités à la maison doivent rester ludiques, engageantes et ne pas « plomber » les soirées de parents qui rentrent à la maison après leur journée de travail.  Pour les enseignants, attention de ne pas cumuler enseignement en classe et préparation de l’enseignement à distance.  Ils doivent être complémentaires et ne pas s’ajouter les uns aux autres.
  5. Savon, gel hydroalcoolique, masques  Chaque enseignant, comme chaque personnel intervenant dans les classes, bénéficie d’un masque obligatoire au quotidien quand les distances de sécurité ne pourront être respectées.Pour les enseignants, c’est bien l’Éducation Nationale qui assure la présence des masques nécessaires. Ils ont été remis dans chaque  école, ainsi qu’un flacon de gel et un thermomètre.

Je souhaite, ainsi que l’Équipe de circonscription,  être à vos côtés pour échanger, rassurer, aider à mettre en œuvre  une organisation originale adaptée à chaque situation, à communiquer avec les familles si besoin, avec les collectivités qui ne manquent pas de s’interroger. C’est ensemble que nous réussissons et trouvons les réponses attendues pour que notre Ecole continue à répondre « Présente » dans ce contexte exceptionnellement compliqué.

Je reste donc à votre disposition

Claire Bouiller

Suivez l’actualité de la circonscription sur

17 avril : vacances de printemps.

En cette période inédite et pleine de surprises et d’informations diverses, je tiens à vous remercier pour votre engagement au quotidien depuis plusieurs semaines, que ce soit pour assurer la continuité pédagogique ou l’accueil des enfants de soignants et autres professions engagées dans la gestion de la crise sanitaire .

Nous avons ensemble défriché un nouvel espace, conquis de nouvelles terres pédagogiques, maîtrisé de nouvelles habitudes professionnelles, sans pour autant perdre de vue le caractère exceptionnel et fragile de certaines initiatives. On ne remplacera pas un enseignant par un clavier même artificiellement intelligent! Mais on a appris à garder le lien, le contact, à permettre aux enfants d’avoir conscience que ces journées inhabituelles n’étaient pas de vraies vacances.

Certains auront progressé, d’autres n’auront pas tout oublié, d’autres prendront toute la mesure des talents explicatifs de la maîtresse ou du maître! Le travail personnel de l’élève se révèle ici dans toutes ses dimensions, ses limites, ses dangers , ses exigences et son potentiel si celui-ci est bien maîtrisé. Et il nous reste encore une petite distance à parcourir pour retrouver …. le déconfinement total…

En attendant, je vous souhaite une véritable pause, deux semaines où il va falloir retrouver de l’énergie, des idées, des ressources pour aller encore un peu plus loin. Le retour en classe fera l’objet de communications ultérieures, ses contours n’étant pas encore clairement définis.

Je n’ai pas peur de me répéter, j’en suis même très fière: Merci, Merci pour tout , merci pour votre sérieux, vos convictions et pour l’image qu’on a su donner de nous! L’image de professionnels attentifs, attentionnés, solidaires, innovateurs, experts et …. terriblement humains.

L’école de la république a su prendre toute sa place et vous en êtes principalement les acteurs.

Bonnes vacances à tous.

 9 avril: Note de service  avril et  » les vacances  sont faites pour se détendre » J.M. Blanquer

accueil des enfants prioritaires en gestion de crise

2 AVRIL: merci pour vos retours concernant la dotation de masques UNIQUEMENT pour les enseignants accueillant les enfants de soignant ou des forces de l’ordre. la distribution s’organise. Je vous tiendrai informés.
27 MARS: Attention au surmenage!

Je voudrais d’abord vous  remercier, toutes et tous, pour le sérieux et la conviction dont vous faites preuve chaque jour en assurant la continuité pédagogique nécessaire et tellement utile. L’accueil réussi des enfants de soignants illustre également nos valeurs et notre engagement. 

Mais, devant les observations de certains d’entre vous et de quelques familles, il convient de rappeler  et de garder ici aussi quelques repères : 

  • Veiller à ce que les activités proposées ne mobilisent pas plus de deux heures par jour nos élèves. Il est vain de croire qu’ils sont disponibles plus longtemps. D’autres activités plus autonomes peuvent compléter votre « offre quotidienne » ( domaine des arts, des sciences, histoire, géographie, recherche documentaire….mémorisation .. jeux éducatifs .) 
  • Il s’agit surtout de bien préparer ces activités, de les étayer un maximum, de les différencier autant que possible. Ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité, l’adaptation réfléchie aux besoins des élèves. 
  • Il convient de limiter au maximum le fait  de  donner une rafale d’exercices sur un manuel que l’élève fera seul ou pas et dont la correction sera peu efficace. Un exercice sur mesure, avec des pistes de réflexion, des liens avec les notions connues, semble davantage productif.
  • C’est le moment de travailler sur les procédures, les étapes de la réflexion, les ressources à mobiliser seul, de conduire nos élèves à effectuer les  tâches proposées  seuls.  L’action des familles doit rester aléatoire. 
  • La classe virtuelle exploitée régulièrement est précieuse . Attention d’en limiter la durée…. Au bout de 45 minutes, l’attention de tous est déjà bien fragilisée.
  • Les maîtres E des réseaux peuvent être sollicités quand les travaux des élèves montrent un déficit préoccupant et récurrent de connaissances sur lequel ces enseignants spécialisés sauront travailler à distance. 

Vous trouverez un nombre important de ressources sous des formes diverses, nouvelles, inattendues, variées… elles vous engagent également dans une auto-formation bienvenue. N’hésitez pas à essayer, proposer en adaptant, à experimenter en analysant les retours…. Mais il est vital de ne pas allonger déraisonnablement votre temps de travail : IL FAUT S’INSCRIRE DANS LA DURÉE. 

Encore un grand merci à vous et à vos facultés d’adaptation.  Je renouvelle les conseils de mesure, de respect des rythmes de travail, de faisabilité des tâches demandées, de lucidité et d’expertise pédagogique.

Et …. il n’y a pas que le français et les mathématiques dans nos programmes, laissons une place à toutes les disciplines et à tous les niveaux.  Les élèves de maternelle ont droit également à un temps de vigilance régulier et rassurant. 

L’équipe de Besançon 4 reste à votre disposition au quotidien et donne RDV mardi à 14h pour la classe virtuelle habituelle.

En attendant, prenez bien soin de vous. 

25 Mars:  Les services du rectorat diffusent un document rappelant différentes consignes pour l’accueil des enfants de soignants.

repères ACCUEIL ENFANTS

COVID-19 - repères ACCUEIL ENFANTS - 24.03.2020-1
covid-19-reperes-accueil-enfants-24-03-2020-1.pdf (278 KB)

25 Mars: un nouveau justificatif de déplacement professionnel a été transmis aujourd’hui aux Directrices et Directeurs. Il est daté et évite donc de renseigner une autorisation au quotidien. Comme précédemment, j’attire votre attention sur le fait de ne pas abuser de ce formulaire. Son caractère exceptionnel n’échappe à personne. 
23 Mars:  Vous avez signalé les difficultés rencontrées par certaines familles pour investir le champ pédagogique comme vous le leur proposez. Je vous remercie de continuer à me signaler les familles dites « silencieuses » de façon à essayer d’autres canaux de communication.

Six semaines de classe à la maison

Depuis plus d’une semaine les écoles se sont organisées pour assurer à la fois la continuité pédagogique et administrative et l’accueil des enfants de soignants.

Je vous remercie très sincèrement pour votre engagement et sais pouvoir compter sur vous, sur nous, agents du service public, qui avons à cœur de montrer que nous sommes bien au rendez-vous en ces temps inédits.

Vous trouvez quotidiennement sur le site de Besançon 4 ( onglet continuité pédagogique) des ressources actualisées, variées et constituant, je l’espère, un véritable lien entre nous, entre vous, un contact qui propose un soutien moral et professionnel.

Merci  à Christelle, à Bruno et à tous ceux qui abondent ces ressources, partagent les liens, aident à construire une nouvelle solidarité.

De nombreuses maisons d’éditions mettent à disposition leurs publications, des sites d’enseignement à distance adaptent leurs tarifs et conditions, chacun peut explorer et évaluer la pertinence de tel ou tel dispositif….  Notre expertise est convoquée.

 Nous  proposons à nos élèves, même aux plus petits, des activités créatrices, des vidéos, des livres lus, des images et des sons qui  leur ouvrent d’autres horizons.  Nous pouvons en être fiers . Nous apprenons à faire différemment.

Nous mesurons toute  l’imperfection de cette initiative, tous les risques inégalitaires;  c’est à nous de choisir des activités bien explicitées, à la portée des élèves, qui ne les mobilisent pas de façon disproportionnée, d’inventer des modes de contact plus personnalisés, des interventions adaptées….

Oui, nous  réussissons à garder le lien, à engager les élèves dans une première autonomie, à rassurer les familles, à faire en sorte que chacun puisse tirer bénéfice de cette période où de toute façon  » le jour d’après, quand nous aurons gagné, ne sera pas un retour au jour d’avant. » 

Et comme les arts ont une puissance mobilisatrice éternelle….

A Musee vous, A musée-moi ….

Aimez-vous Brahms???

Un petit jeu de géographie? pourquoi pas.

Claire BOUILLER, I.E.N.

Des ressources numériques pour la continuité pédagogique.

Logo Banque de ressources numériques pour l'écoleLes BRNE mettent à disposition des contenus visuels ou sonores et des services, destinés aux élèves du CM1 à la 3e. Les éléments sont libérés de droits, dans le cadre pédagogique, sur au moins une durée de trois ans.

  Le CNED  propose des ressources pédagogiques de la Grande Section au CM2 et permet de mettre en œuvre des classes virtuelles.


Suivez l’actualité de la circonscription sur